AFFICHE_NAIVES_HIRONDELLES.jpg
La pièce admirable de Roland Dubillard ( Naïves hirondelles ) est celle de la détresse de vivre sans pouvoir aimer, de vivre sans but ou pour de faux buts (…) comme je voudrais pouvoir rendre compte de la beauté de cette œuvre. Des personnages sont là, ensemble, qui s’aiment un peu et se détestent beaucoup, qui veulent se séparer et ne peuvent se passer les uns des autres ; il se détestent quand ils sont ensemble, ils souffrent de l’absence de celui et de celle qui, finalement s’échappent
— E. IONESCO